La pandémie de Covid-19 frappe durement notre pays depuis le printemps 2020. Dès les premières semaines, un premier plan de sauvegarde de notre économie a été mis en place par le gouvernement d’Edouard Philippe. A la clé : une enveloppe de près de 470 milliards d’euros pour protéger notre pouvoir d’achat, préserver autant que possible notre tissu économique et assurer la survie de nos entreprises. Des mesures très efficaces et inédites par leur ampleur avaient alors été mises en place pour permettre à celles-ci de supporter la situation :

  • fonds de solidarité
  • prêt garanti par l’Etat
  • exonération de cotisations sociales… 

Près de neuf mois après le début de la crise sanitaire, les conséquences des confinements successifs sont encore très fortes, et tout indique qu’elles seront durables. Il faut donc consolider la réponse économique et préparer la reprise… C’est l’objet de ce plan de relance, présenté par le Premier Ministre Jean Castex. Une somme de 100 milliards d’euros supplémentaires sera donc consacrée à cette fin. Il s’agit d’un montant considérable qui sera engagé sur deux ans (2020-2022). Près d’un tiers de cette somme sera consacré à la transition écologique. Les collectivités locales bénéficieront de cet effort sans précédent : aide à la rénovation thermique des bâtiments publics, « verdissement » du parc des véhicules publics.

La compétitivité de notre économie est également un pilier de ce plan de relance. L’objectif poursuivi est d’inciter nos industries à produire en France. Il s’agit là également d’un moyen de réduire notre empreinte carbone, mais aussi de donner la chance aux compétences et à notre savoir-faire national. Il faudra pour cela consacrer une partie du plan de relance à la modernisation de nos outils de production, mais également au soutien à la recherche et développement. Les territoires bénéficieront pleinement de la réindustrialisation de notre pays

Enfin, il nous faut répondre aux conséquences sociales de la crise sanitaire. Les mesures prises ont globalement protégé le pouvoir d’achat des français, mais sur le long terme, il est essentiel de veiller à la situation des plus fragiles d’entre nous. Les jeunes doivent être au cœur de cet effort, tout comme les personnes en situation de handicap. Il faudra également porter notre attention sur la solidarité entre nos territoires, mais également entre la métropole et l’Outre-Mer.

En quelques Chiffres

0
Millards d’euros consacrés à la rénovation thermique des bâtiments publics​
0
Millions d'euros attribués à un plan de réhabilitation des logements sociaux​
0
Milliard d’euros sera consacré aux mobilités douces et aux transports collectifs, avec notamment une aide au déploiement de pistes cyclables par les collectivités locales
0
Milliard d’euros supplémentaires dédiés à la DSIL en soutien à l'investissement local, qui bénéficieront principalement à la rénovation du patrimoine et à la transition écologique​

Articles similaires

Une réforme de la fiscalité locale pour les français

La suppression de la taxe d’habitation sur la résidence principale est une des mesures phares du quinquennat.

Une Mission parlementaire confiée par le Premier ministre

Le 4 octobre 2018, le Premier Ministre a confié à Arnaud de Belenet ainsi qu’à Jacques Savatier, député…

Lutte contre le terrorisme

D’ici la fin de l’année 2022, 154 des 534 personnes actuellement détenues pour des actes de terrorisme…


Servir la Seine-et-Marne


Envie de recevoir les dernières actualités ?

Rejoignez-nous !